Voyages annuels

2014


2014
Les Seniors en balade
Notre voyage annuel s'est déroulé le mercredi 4 juin et nous a fait découvrir deux sites de la vallée de l'Ain : les Grottes du Cerdon et les Soieries Bonnet à Jujurieux.
A l'arrivée vers 9h00 à Labalme, un petit train touristique nous a conduit jusqu'à une grande tente lapone où une collation réconfortante était servie autour d'un feu de bois bienvenu. Puis, à pied, nous nous sommes rendus jusqu'à l'entrée de la grotte pour une visite qui a duré plus d'une heure et qui était fort bien commentée par une jeune guide qui a su rendre très intéressant ce parcours étonnant entre stalactites,  stalagmites, orgues et gours d'une blancheur immaculée. Visite toutefois assez sportive ! Ensuite, retour sous la tente pour goûter le vin pétillant de Cerdon, dégustation très appréciée !
A midi, nous avons partagé un délicieux repas dans un restaurant panoramique dominant toute la vallée de Cerdon.
L'après-midi, nous avons visité les Soieries Bonnet à Jujurieux, fleuron de l'industrie textile au 19ème et 20ème siècles. Ces usines ont fermé dans les années 1960. Nous avons découvert un patrimoine industriel et architectural important ainsi que l'histoire d'une usine-pensionnat. Une charmante guide du patrimoine nous a expliqué et montré le processus de fabrication de la soie et des étoffes depuis le cocon jusqu'au  produit fini : élevage des vers à soie, naissance du fil, techniques de fabrication avec les métiers à tisser, bobinoirs, ourdissoirs et cartons perforés. Outre les ateliers de production, ce site était aussi un lieu de vie avec chapelle, économat, infirmerie et un internat pour jeunes filles encadrées par des sœurs. Ces pensionnaires étaient recrutées dès l'âge de 14 ans et s'occupaient de la préparation des fils de soie. Nous avons découvert leur vie au sein de l'usine à travers une exposition très complète et riche en documents.

Ce fut une journée sportive, enrichissante et bien remplie ! 

2015

Voyage annuel 2015

2015
Les seniors en balade dans le Canton de Vaud
Le mercredi 27 mai dernier fut une belle et douce journée d'un point de vue météorologique et c'est la date retenue par l'Association des Seniors pour sa sortie annuelle.
Vers 8 heures, départ pour Bavois où nous avons pris un copieux petit-déjeuner en profitant de la vue sur la vallée de l'Orbe. Puis, direction Sainte-Croix et L'Auberson pour la visite du Musée des Automates. A l'entrée dans la salle des grands instruments, nous avons été accueillis par Tino, le robot accordéoniste et son musette tonitruant. Un guide passionné et passionnant nous a présenté les  autres orchestrions et c'est sur des musiques classiques, de jazz, de rock et de fête foraine que nous avons découvert ces merveilleux et énormes chefs d'oeuvre de la musique mécanique. Puis dans l'autre salle, celle des petits instruments, nous avons été éblouis par l'ingéniosité des automates. Nous avons été attendris par le Pierrot écrivant une lettre à sa Colombine ou par la mariée lançant des baisers.

Après ce grand moment d'émerveillement, nous avons pris la direction de Baulmes pour un délicieux repas convivial et authentique dans un cadre chaleureux.

En passant par Vallorbe, la reposante vallée de Joux et le col du Marchairuz, nous avons rejoint Le Vaud pour une visite du centre de réadaptation de la Garenne (www.lagarenne.ch). Ce centre a pour but de recueillir et de soigner des animaux de chez nous, blessés ou abandonnés afin de les remettre « sur pattes »et de les réinsérer dans la nature dans la mesure du possible, sinon ils resteront dans le centre.

La Garenne participe à des programmes de réintroduction d'espèces européennes. Elle a été pionnière pour la reproduction et l'élevage du gypaète barbu que nous avons d'ailleurs vu sur place. Nous avons admiré les loups majestueux, les lynx mystérieux, les blaireaux joueurs ainsi qu'une belle famille de rapaces comme les vautours fauves, faucons, milans noirs et royaux, etc.

Un rafraîchissement bienvenu a clôturé cette plaisante visite proche de la nature.

A tous points de vue, ce fut une belle et douce journée.

Martine Huiton et Anne-Marie Mossière

2016




















​​
2016
Les seniors en promenade dans la Dombes
Le mercredi 23 mai, la sortie annuelle des seniors a conduit 33 participants dans la Dombes.
Après un petit-déjeuner à Neuville-sur-Ain, le cap a été mis sur Ars-sur-Fornans, le village où le curé d'Ars a officié pendant une quarantaine d'année. La visite a commencé par le musée de cire retraçant la vie du saint curé. Elle s'est poursuivie par l'église qui est dans l'état où elle se trouvait à la mort du curé et enfin, sa modeste maison.
Un délicieux et très copieux repas à Ambérieu-en-Dombes a permis à chacun de reprendre des forces, puis direction Villars-les-Dombes et son parc aux oiseaux. Accueillis par les flamands roses, les seniors ont pu assister au très beau spectacle des oiseaux en vol : pélicans, vautours, condors, marabouts, perroquets de toutes tailles et de toutes couleurs, grues, spatules, ibis … Un ravissement pour les yeux.
Commencée sous un soleil radieux et chaud, la balade s'est poursuivie l'après-midi sous un ciel menaçant qui a eu la bonne idée d'attendre la fin de la journée pour faire éclater sa colère, les seniors étant alors à l'abri dans leur car confortable !
Cette journée fut une belle réussite. Alors, à l'année prochaine....
Martine Huiton

2017

Les seniors en balade entre Martigny et Chamonix
Le mercredi 17 mai, le soleil et la chaleur étaient au rendez-vous pour la sortie annuelle des seniors avec au programme la visite de la distillerie Morand à Martigny et la visite du Musée des cristaux à Chamonix.
A 7h30, départ pour Martigny avec un arrêt au restoroute du Lavaux pour un café-croissant bienvenu. A l’arrivée dans cette belle ville, visite de la distillerie Morand sous la houlette de l’oenologue qui nous a expliqué l’origine des dénominations « williamine » et « abricotine » ainsi que l’automatisation de tout le processus de distillation des fruits et de fabrication des sirops. La grande majorité des fruits transformés proviennent du Valais. Une dégustation a clôturé la visite.
A la pause de midi, un repas copieux et délicieux dans un restaurant au milieu des vignes surplombant Martigny a permis à chacun de reprendre des forces.
Après-midi, direction Chamonix dans un décor de carte postale pour la visite du Musée des cristaux où nous avons pu admirer une grande variété de minéraux provenant principalement du Massif du Mont-Blanc et de l’Oisans mais aussi de quelques gisements français.
Cette sortie nous a permis de passer une belle journée dans une ambiance amicale.
                                                                       Odile Thalmeyr et Martine Huiton

2018

Visite du Vieil Annecy (16 mai 2018)

Cette année, faisant d’une pierre deux coups, la sortie annuelle de notre Association a été combinée avec la visite d’une cité au riche patrimoine et dont l’histoire est intimement liée à la nôtre.

En effet, au début du 12e siècle, les comtes de Genève, en lutte permanente avec les évêques, quittèrent Genève pour se réfugier à Annecy dont ils vont faire leur capitale. En 1535, à l’arrivée de Calvin à Genève, c’est au tour des évêques de venir se réfugier à Annecy qui devint alors la capitale de la Contre-Réforme.

Cette visite s’est déroulée sous la conduite de M. Christian Regat, féru d’histoire locale.  Ce n’est pas la première fois que nous bénéficions des connaissances de cet excellent guide.  Il y a deux ans, il nous avait déjà fait découvrir le Château des Avenières et nous avait conté son étrange destin.  L’année dernière, c’est l’histoire passionnante  des Ponts de la  Caille  qu’il nous a fait connaître.

Nous avions rendez-vous au sommet de la colline qui domine Annecy où se dresse la basilique de la Visitation, une église bâtie de 1909 à 1930 au style hétéroclite, mais il vaut la peine d’y pénétrer pour admirer ses vitraux remarquables  qui illustrent la vie de saint François de Sales et de sainte Jeanne de Chantal.

Puis nous nous sommes rendus au Château, ancienne résidence des comtes de Genève et des ducs de Genevois-Nemours. Construit entre le 12e et la fin du 16e siècle, il a été plusieurs fois ravagé par le feu et détruit en grande partie. La Tour de la Reine, aux murs de 4 mètres d’épaisseur, a subsisté, ainsi que la demeure des comtes de Genève avec son puits profond de 40 mètres. Notre guide attire notre attention sur plusieurs dispositifs ingénieux mis en place par les bâtisseurs pour tenter de rendre inexpugnables ces fortifications.

De l’esplanade du château, on a une vue plongeante sur la vieille ville, la ville moderne, le lac et les montagnes environnantes. Après avoir contemplé ce magnifique panorama, nous descendons dans la basse ville par de petites rues aussi étroites que pentues pour atteindre un

un restaurant aménagé dans une ancienne demeure. Après un délicieux repas, la balade se poursuit sur les bords du Thiou, déversoir naturel du lac, dans les rues pittoresques de la vieille ville et par la visite de plusieurs églises remarquables :

 L’église Saint-Maurice, de style savoyard, construite au 15e siècle pour les Dominicains. On y trouve notamment le tombeau de Philibert de Monthouz, conseiller des ducs de Savoie, sur lequel son cadavre a été peint en trompe l’œil !

L’église de Saint-François-de-Sales, ancienne église du premier monastère de la Visitation. C’est aujourd’hui l’église de la communauté italienne. Le retable du maître-autel est une reconstitution de 1889 de l’original du 17e siècle. Quant aux 6 retables latéraux, ils sont représentatifs de l’art baroque des vallées de Savoie. Un art sacré haut en couleur qui s’est développé au moment de la Contre-Réforme en réaction à l’austérité protestante.

La cathédrale Saint-Pierre. Il s’agit d’une église construite de  1530 à 1535 pour servir de siège épiscopal à François de Sales, chassé de Genève par la Réforme. Jean-Jacques Rousseau y chanta et y joua de la flûte. Elle ne fut érigée en cathédrale qu’en 1822.

Lorsque nous arrivons près de l’Hôtel-de-Ville, une ondée nous incite à hâter le pas et à regagner le car qui nous attend non loin de là ! Nous prenons alors congé de notre guide après l’avoir chaudement remercié et mettons le cap sur Compesières que nous atteignons sans encombre vers 17 heures.
 .
Emilien
10 juin 2018